Enjeux de Zara à l’international

zara logo

Zara logo

Les enjeux de Zara à l’international sont importants. L’enseigne de vêtements espagnole Zara appartient au groupe familial Inditex dont elle représente 75 % de l’activité. Inditex est l’un des plus grands distributeurs de mode du monde.

Aujourd’hui il y a 1900 magasins Zara dans 89 pays dans le monde.
Afin de maintenir son chiffre d’affaire, Zara accélère sa stratégie à l’international à cause de la crise économique, et de la baisse de croissance dans son pays d’origine.

Enjeux du e-commerce à l’international pour Zara :

En septembre 2010, le groupe Inditex (espagnol) avec son enseigne Zara a fait son entrée sur le marché du e-commerce. En France mais aussi en Espagne, en Italie, en Allemagne, au Portugal, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

«Nous prévoyons un déploiement progressif des sites marchands de la marque, sur tous les marchés où elle est présente», explique le responsable de la communication chez Zara. Pour la firme espagnole, le e-commerce a pour but de venir pallier à un manque de magasins aux États-Unis car leur présence sur le territoire américain est faible avec seulement 50 magasins. Ainsi Zara veux consacrer ses efforts sur la vente par internet et ne développera donc pas son réseau sur le sol américain.

Mais Zara à un double objectif avec le lancement du e-commerce, il a aussi pour but de concurrencer la firme suédoise H&M qui elle est beaucoup plus présente aux États-Unis. Le site de Zara n’a pas pour but de révolutionner le e-commerce : «Notre objectif est de reproduire l’expérience des clients en points de vente physiques. Le site proposera une gamme complète de produits, à des prix identiques à ceux pratiqués dans les boutiques.
Grâce à l’e-commerce les ventes en ligne de Zara pourraient atteindre près de 2 milliards d’euros, d’ici à trois ans.

Zara principalement présent en Europe

 

Comparaison des magasins Zara et H&M

Comparaison des magasins Zara et H&M

Zara est présente dans les plus grandes villes du monde. Aussi bien en Amérique du Sud, qu’en Asie mais principalement en Europe. Le marché espagnol représente à lui seul plus de 25% et ’Europe représente 70% du CA.

Dans ce contexte de forte concurrence et de guerre des prix, ZARA doit augmenter sa production locale. Pour pouvoir ainsi assurer un approvisionnement rapide et un prix à même de concurrencer ses principaux adversaires. C’est ce que font déjà ses concurrents MANGO et H&M ( avec 60% articles fabriqués en Asie, et dont plus de la moitié en chine, contre seulement 34% à Inditex ).

Cependant, l’enseigne ZARA conclut une stratégie d’alliance avec le géant TATA. Sous la forme de la création d’une société commune pour développer commercialement les boutiques ZARA en Inde.

Par ailleurs, face au recul de la consommation (sévère récession en Espagne), Inditex décide de diminuer le rythme de ses investissements, tout en continuant à ouvrir des magasins ( dont 50% en Asie).

Néanmoins, Zara a un Positionnement marketing assez haut de gamme « Chic à prix accessible» qui lui permet de vendre plus chère.

Un marché chinois plus que porteur

 

Zara à un compte Weibo en Chine (réseau social propre à la Chine) et compte 600.000 abonnés sur ce compte. Weibo est le site le plus célèbre et le plus influent. C’est tout simplement la plus grande source d’information en Chine.

Par exemple l’utilisation de Weibo est aussi importante que l’utilisation de Twitter sur le territoire étasunien. Ce qui lui permet de toucher un public très grand (50 millions d’utilisateurs).

En Chine Zara est contraint de faire élever ces prix de 30% par rapport aux prix européens. Cela est dû aux taxes et droits de douanes (Lancement d’une nouvelle boutique, ou l’arrivé des soldes). Les chiffres d’affaires sont donc plus élevés en terme de valeur.

 

Comments are closed