Zara: Différences culturelles.

Zara

Zara

Zara : une explosion des ventes en Europe.

 

Dans le continent Européen, l’enseigne Zara cible les personnes âgés de 15 à 40 ans, de plus les femmes représentent 70% du chiffre d’affaires de l’enseigne.

Celle-ci fait du marketing de rareté, l’enseigne fait très peu de campagnes de communication (seulement pour annoncer le lancement d’une nouvelle boutique ou alors avec l’arrivée des soldes) et elle n’a aucun stock.

En ce qui concerne son adaptation culturelle en Europe, Zara procède comme en Espagne car il n’y a pas de différence culturelles entre ces pays, ce qui lui permet de vendre facilement.

 

Zara : un problème d’effet de prisme.

 

En Europe et au Moyen-Orient, la notion de chic n’est pas la même, par exemple en Europe Zara a un positionnement voulu et perçu tout même assez chic alors qu’au Moyen-Orient c’est une autre histoire. Le positionnement de Zara n’est pratiquement pas assez haut-de-gamme pour être qualifié de chic. Ici on a un effet de prisme réducteur. Là-bas on s’habille avec Chanel, Louis Vuitton, Céline et Givenchy.

 

Zara : une pratique discriminatoire.

 

L’enseigne est accusé en quelque sorte de discrimination envers les femmes rondes puisque la marque ne voulait pas agrandir la taille de ses produits pour atteindre la taille 44, et ce en Europe. En effet, selon une étude 40% des femmes françaises s’habillent avec une taille 44 ou plus, ce qui pose un problème pour les femmes voulant s’habiller avec la marque Zara.

Suite à cela une jeune femme européenne âgé de 18 ans a lancé une pétition en ligne contre Zara pour réclamer des tailles supérieures ou égales au 44. L’enseigne du groupe Inditex a donc décidé d’agrandir les tailles de ses vêtements en réaction à cette pétition mais la firme a aussi pour but  de viser une clientèle plus spécifique.

Comments are closed